LASIT
FAQ

LASIT répond aux questions les plus fréquentes sur : la technologie laser, les prix, les machines et les logiciels de marquage.
Pour les questions relatives au logiciel FlyCAD et au logiciel FlyControl, cliquez sur les icônes ci-dessous.

Pour comprendre quel laser convient au produit il faut identifier le matériel. Tous les métaux peuvent être marqués avec le laser à fibre (le plus diffus), alors que les plastiques peuvent être marqués avec la fibre traditionnelle, Fibre MOPA, Laser à onde verte, laser UV. Pour les matières organiques comme le bois ou le verre, le laser le plus adapté est surement celui au CO2.

En cliquant ici, vous pouvez réserver une consultation gratuite et nous envoyer vos produits pour effectuer des tests gratuits.

Pour choisir le bon produit, il faut individualiser les exigences. Le matériel à marquer influence le choix de la source. Le laser le plus diffusé est le laser à fibre, dans sa version standard, MOPA ou picoseconde. Après le matériel, il faut choisir le laser en fonction de : la productivité, le type d’usinage, les dimensions et la forme du composant. Vous trouverez ici un article spécifique qui traite de cet argument et vous pourrez réserver ici une consultation gratuite avec l’un de nos experts.

Les principaux facteurs à considérer sont : la source, le type de marqueur (stand alone ou doté d’automatisation), les accessoires supplémentaires éventuels. Dans cet article, nous expliquons de manière approfondie de quoi dépend le prix d’un marqueur et ce qu’il faut considérer avant d’en acheter un.

Les marqueurs laser LASIT respectent tous les paramètres et les normes de l’industrie 4.0. Ils interagissent avec les systèmes MES-ERP de l’usine des clients et sont en mesure, à travers le logiciel FlyCAD, de gérer automatiquement des séquences de données et des automatisations complexes. Vous trouverez ici plus d’informations concernant le marquage laser et l’industrie 4.0.

Toutes les machines de marquage laser LASIT respectent les normes pour se conformer à l’industrie 4.0. Cela signifie qu’il est possible d’interconnecter la machine aux systèmes de l’usine du client. Pour cela, il est nécessaire de planifier l’intervention d’un technicien TIC du client qui configure le système afin que ce dernier communique correctement avec la machine de marquage laser. Vous trouverez ici plus d’informations techniques concernant l’industrie 4.0.

Les marqueurs laser sont très polyvalents en termes d’application. Le principal facteur à considérer est le matériel des composants et leurs dimensions. Si la source est adaptée au matériel et si la pièce est adaptée mécaniquement alors pas besoin de changer de système laser.

La durée de vie moyenne d’un laser à fibre est égale à 100 000 heures de fonctionnement. Cela veut dire qu’il pourrait fonctionner de manière ininterrompue durant très longtemps sans subir aucune mutation dans ses performances. Une machine de marquage laser peut durer même dix ans ou vingt ans, tout dépend de l’utilisation et du soin qu’on en fait.

La garantie de base d’une machine de marquage laser LASIT a une durée de deux ans. Il y a une possibilité d’extension de la garantie au terme des 24 mois.

Certainement. Après l’installation de la machine de marquage laser, nous sommes toujours à disposition pour vous fournir notre aide que ce soit à distance ou sur place là où cela s’avère nécessaire.

La machine de marquage à micro-percussion utilise une pointe mécanique très bruyante et moins précise et son application n’est pas polyvalente. Avec les lasers nous sommes en mesure de marquer n’importe quel logo ou graphisme très rapidement. De plus, il n’est pas nécessaire de remplacer le poinçon étant donné que le spot du laser ne s’abime pas. Vous trouverez ici un article où nous expliquons pourquoi le marquage au laser est plus avantageux que celui à micropoints.

Le laser est certainement la technologie la plus écologique pour marquer ou graver des codes et logos sur vos produits. Un marqueur laser n’a pas de consommables tels que de l’encre ou des colorants, et n’a pas besoin de remplacer fréquemment ses composants comme c’est le cas avec le dot peen (dont nous parlons dans cet article). Vous trouverez ici une étude approfondie sur l’écologie du laser pionnier d’un monde plus vert.

Cela dépend de la classe à laquelle ils appartiennent. Les classes vont de la IV à la I et déterminent les risques que le laser représente pour l’homme et les dispositifs de protection nécessaires à son utilisation. Les systèmes laser de classe 1 sont les plus sécurisés pour l’opérateur. Ils ne provoquent pas de dommages, même en cas de contact prolongé avec les yeux et avec des appareils optiques, car leur puissance de sortie est de seulement quelques microwatts. Dans cet article, nous avons approfondi les différentes classes et leurs caractéristiques.

L’intégration des lasers dans une ligne est une procédure très courante. Les lasers LASIT peuvent être facilement intégrés dans des lignes automatiques. Découvrez plus d’informations sur nos Powermark en vous rendant à la section dédiée.

Il est possible de marquer des objets cylindriques avec le laser. C’est possible parce que le laser a une certaine tolérance focale et parce que l’on peut exploiter la tête à 3 axes pour réaliser le marquage 3D. Vous trouverez ici plus d’informations concernant la tête à 3 axes pour le marquage d’objets cylindriques.

Les deux lasers ont leur source à fibre. MOPA est caractérisé par la possibilité de contrôler la durée de l’impulsion, ce qui s’avère particulièrement utile pour le marquage des plastiques en évitant des brûlures. Dans cet article, nous approfondissons les principales différences et les avantages du MOPA.

Oui. LASIT effectue gratuitement des tests de marquage sur vos produits. Dans notre laboratoire, nous avons douze sources laser à disposition pour garantir constamment un service d’excellence et obtenir le résultat demandé dans les plus brefs délais.

Grâce au spot du laser on peut marquer un code DataMatrix même sur une surface de 0,5 mm carrés sans que cela n’ait de conséquence sur sa qualité et lisibilité.

Dans le monde du marquage laser, il existe plusieurs types de systèmes de vision. En fonction de l’application, le système change selon les spécificités demandées par le type d’analyse. Les deux types les plus fréquemment utilisés sont le système de vision latérale et TTL. Dans cet article, nous approfondissons leurs caractéristiques et quand les utiliser.

Les différences entre marquage et gravure au laser sont subtiles mais elles existent. En termes d’esthétisme, ce dernier est visible seulement dans certaines applications. Nous expliquons dans cet article quelles sont les différences entre marquage au laser et gravure. Dans cet article au contraire nous illustrons les étapes de réalisation d’un marquage.

Pour la mise au point, il est nécessaire que la tête de scanner du laser se trouve à la bonne distance de l’objet à marquer qui est positionné sur le plan de travail. Cette distance dépend de la focale utilisée. L’étiquette qui indique la focale se trouve sur chaque tête de scanner LASIT. LASIT a développé le système Smart focus pour faciliter la mise au point qui autrement serait réalisée manuellement.

Avant tout, pour comprendre si les filtres sont obstrués, il faut effectuer un contrôle au moyen de logiciel ou en utilisant la console des commandes sur l’aspirateur. Cliquez ici pour voir la vidéo où nous expliquons étape après étape la manière de remplacer les filtres de l’aspiration.

Nous avons réalisé cette vidéo qui vous illustrera étape après étape la manière d’effectuer la procédure nécessaire pour trouver l’adresse IP du laser.

Configurez votre marqueur