Marquage laser sur disques de frein

Il y a environ quatre ans, un des leaders mondiaux pour la production des disques de frein dans le secteur automobile a demandé à Lasit une machine de marquage laser qui respecterait des paramètres techniques précis et qui pourrait s’intégrer dans une importante chaîne de production. Nous avons ainsi conçu et fabriqué FlyRoller pour le marquage laser des DataMatrix, personnalisée ad hoc pour satisfaire les critères de fiabilité et d’efficacité demandé.

La machine est composée d’une cabine de marquage et d’une bande transporteuse motorisée. La cabine est équipée d’axes Y et Z avec un système de vision, tandis que la bande transporteuse fonctionne avec deux robots : un pour charger le disque à l’entrée et l’autre qui le prélève en sortie avec le marquage et la vérification.
L’un des points forts de cette machine de marquage est le logiciel personnalisé qui interagit avec la base de données du client et présente le protocole de communication Profisafe.

Nous avons réalisé ce marqueur laser en le munissant d’axes Y et Z avec des servomoteurs avec encodeurs, qui déplacent le laser jusqu’à la position de marquage : la course utile de l’axe Y est de 448 mm, celle de l’axe Z est de 180 mm. Cela est fondamental pour marquer des disques avec des dimensions différentes. 
La machine fonctionne avec un robot, qui place la pièce sur le convoyeur, ce qui évite de le faire manuellement.

Demandez une Consultation Gratuite

Un de nos experts est prêt à répondre à vos questions et à vous conseiller sur la meilleure solution pour vos besoins.

En soumettant ce formulaire, vous acceptez les nôtres  privacy.

Lorsque les capteurs ont détecté la présence du disque, les bandes de transport se déplacent jusqu’à l’introduction de la pièce dans la cabine. À ce point, les capteurs relèvent la position des pièces et le séparateur régule l’entrée en cabine d’un seul composant à la fois.

 Les dimensions des disques peuvent bien évidemment changer, c’est pourquoi nous avons équipé les bandes de transport de butées réglables que nous paramétrons à partir du Logiciel, dans ce cas nous partons d’un diamètre minimal de 250 mm et maximal de 500 mm.

Vérification DMC

Lorsque le disque entre dans la cabine de marquage, il est bloqué par un système pneumatique encadré par une caméra latérale branchée au Logiciel. Cette dernière a une double fonction : premièrement, elle permet le bon positionnement et la bonne orientation du point laser. Puis, après la réalisation du marquage laser du DataMatrix, le résultat est vérifié : lorsque la qualité est inférieure à la qualité paramétrée, la machine remarque automatiquement sur le disque de frein orienté dans un angle déterminé précédemment. De cette manière, nous de risquons pas d’introduire dans le processus complexe de production des disques avec des marquages illisibles ou qui seraient plus facilement endommagés.

Nous avons équipé la machine d’un ascenseur qui soulève le disque de la bande roulante et qui le met en position d’entrée au passage successive de la chaîne. Avant que le disque parfaitement marqué ne quitte la Flyroller, la machine de marquage vérifie son positionnement grâce à deux systèmes de vision. Une fois soulevé, la pièce est encadrée par la première caméra située en haut : lorsque la position n’est pas celle établie, elle est automatiquement corrigée en tournant le disque.

La deuxième caméra fonctionne de manière différente : un cran d’équilibrage se trouve sur le disque et est identifié par le système de vision et, lorsque cela se produit, la rotation est interrompue automatique et la pièce est transportée à l’extérieure de la machine de marquage.

La sécurité de la machine est entièrement gérée par Profisafe, c’est-à-dire un protocole de communication entre API pour gérer le système de qualité en évitant tout câblage avec les composants externes.