Le marquage laser envahit également le secteur des
appareils électroménagers – le projet POLARIS

Depuis 2017, LASIT est engagé dans un projet de Recherche et Développement pour le marquage laser de composants du secteur des appareils électroménagers, qui place en première place au niveau mondial les entreprises comme BSH, Whirpool, Electrolux, Arçelik et Daewoo Electronics.

Le marquage laser est la seule technologie qui garantit la permanence de son résultat et, plus cela devient évident, plus les grands acteurs considèrent le laser comme la meilleure méthode pour marquer des codes, des logos, des textes et des numéros sur leurs composants.

La précision du laser joue un rôle fondamental : les dimensions réduites du point permettent en effet de réaliser également des marquages complexes, microscopiques et élaborés, à un niveau de perfection non atteint par d’autres systèmes.

Des surfaces courbes et irrégulières : la solution de LASIT

Le secteur de l’électroménager est un secteur caractérisé par une grande variété de produits, qui à leur tour sont composés de pièces aux formes irrégulières, avec des géométries complexes et de grandes dimensions, rendant difficile la réalisation de systèmes polyvalents et le développement des technologies nécessaires pour les marquer.

LASIT a commencé ainsi le projet POLARIS, en étudiant d’abord attentivement les exigences du secteur puis en procédant au développement et à la réalisation d’une ligne de marqueurs laser capables d’affronter les trois principaux problèmes :

  • L’irrégularité de la surface des pièces, telle que les faces avant des machines à laver et des lave-vaisselle, où les différents points à marquer se trouvent à des distances différentes de la tête laser avec un autre risque de compromettre le marquage et d’obtenir un résultat imparfait
  • Le contraste du marquage et la couleur en compétition avec la technologie tampographie qui dispose d’encres de n’importe quelle couleur.
  • Productivité, c’est-à-dire la création d’un prototype approprié à chaîne de production massive, gérant plusieurs pièces et plus rapidement.

Marquage laser sur des pièces irrégulières

Le problème de l’irrégularité de la surface des composants a été résolu en utilisant :

  1. Un scanner 3D qui est capable de relever automatiquement la géométrie de la pièce;
  2. Un logiciel personnalisé avec un algorithme complexe qui permet d’élaborer le fichier 3D relevé par le scanner et de le transférer automatiquement sur me FlyCAD (2D) ;
  3. Tête à trois axes, avec laquelle nous sommes capables de régler automatiquement la distance de mise à feu. Les lentilles de l’objectif redessinent le faisceau de Gauss formé par les lentilles à expansion dynamique sur le plan de destination et le mouvement des lentilles à expansion dynamique à l’aide du translateur linéaire varie la distance du plan focal (et donc le focus dynamique), permettant ainsi d’obtenir des lignes parfaitement droites même sur les surfaces courbes.

Qualité et contraste du marquage laser

La qualité du marquage représentait un autre grand défi dans la réalisation du projet POLARIS. En effet, même si nous sommes sûrs que le meilleur laser pour ABS et PMMA est un laser à 355 nm,de nombreux essais ont été nécessaires pour arriver à choisir l’UV et trouver les paramètres parfaits.

Productivité du système laser POLARIS

Pour rendre ce système laser le plus productif possible, nous l’avons équipé de :

  1. Axes XY de 900×450 mm : en considérant uniquement la zone de marquage du focal de 380 mm, nous n’aurions même pas pu marquer une face avant de machine à laver (d’environ 600 mm). Avec les axes de cette longueur, nous pouvons non seulement marquer toute la face avant, mais en placer deux sur le plan de travail. Naturellement, s’il s’agit de pièces plus petites, le numéro augmente.
  2. Table pivotante à came mécanique : avec le marquage en temps masqué l’opérateur (ou le robot) peut charger le deuxième composant à marquer alors que le premier est dans la cabine à conclure son cycle.
LASER contre Tampographie

Prenons par exemple l’alternative au laser actuellement plus utilisé dans le secteur de l’électroménager c’est-à-dire la tampographie. Cette technique prévoit l’utilisation d’un tampon souple et flexible (en général en silicone) grâce auquel on transfert une pellicule d’encre indélébile d’une plaque incisée en acier ou en photopolymère (cliché tampographique) sur la surface du support.

Par rapport à la tampographie, les avantages du laser sont évidents :
  • Économies: les peintures de tampographie sont constamment remplacées et les matériaux de déchets sont éliminés. Pour une chaîne de productivité élevée, cela entraîne des frais très élevés. Le laser UV, avec ses 25 000 heures de fonctionnement – pas juste d’allumage èvite ce problème.
  • Écologie : le laser est la meilleure technologie du point de vue de la sécurité environnementale
  • Zéro matériau de déchets signifie également moins de substances chimiques et dangereuses et, dans le même temps, le laser étant une technologie DPM (Direct Part Marking), il n’ajoute aucun composant supplémentaire papier ou plastique à notre produit ;
  • Caractère dynamique des données: le marquage permet de gérer le côté dynamique des données grâce au logiciel, en générant des numéros de série et des séquences de manière automatique ;
  • Résistance: les impressions et les étiquettes s’usent avec le temps et les codes ou les textes ne sont plus visibles, cela peut entraîner un dommage aussi bien en termes de productivité que d’image de l’entreprise.

Date: 14/10/2019

© All right reserved

Avez-vous aimé cet article?

Share on

Inscrivez-vous à la newsletter pour recevoir directement le prochain article dédié au principe de fonctionnement du laser et à ses caractéristiques techniques!

En soumettant ce formulaire, vous acceptez les nôtres  privacy.

HAUT

 

Eh, attendez !

Vous allez perdre du contenu et des offres exclusives. Nous partageons nos connaissances avec vous.

Aucun spam Aucune publicité  


En vous inscrivant, vous confirmez que vous acceptez les nôtres Privacy.