Quelle est la classe de votre laser ?
Vous devriez le savoir pour votre sécurité

Lorsque nous parlons de « LASER » nous faisons référence à une très large gamme de produits. Les produits équipés de laser et utilisés dans l’industrie mécanique utilisent des sources à haute puissance et peuvent provoquer des dommages parfois graves si les mesures de prévention nécessaires ne sont pas respectées.

C’est pour cela qu’il existe une règlementation internationale qui divise les systèmes laser en classes, spécifiées par la norme CEI 60825-1 (ANSI Z136 aux États-Unis). Les classes dépendent de la méthode de fabrication du système ainsi que de la puissance et de la longueur d’onde du laser.

Le fabricant est responsable de l’attribution d’une classe pour son système laser, qui indique le niveau de risque pour l’homme ainsi que les précautions nécessaires pour utiliser le laser sans conséquences négatives sur la sécurité.

Analysons plus spécifiquement les différentes classes et leurs différences.

Laser de classe 1

Les systèmes laser de classe 1 sont les plus sécurisés pour l’opérateur. Ils ne provoquent pas de dommages, même en cas de contact prolongé avec les yeux et avec des appareils optiques, car leur puissance de sortie est de seulement quelques microwatts.

Les systèmes laser de classe 3 ou 4, lorsqu’ils sont intégrés dans une armoire qui évite la sortie des rayons, peuvent se voir attribuer la classe 1 de sécurité car la structure externe protège l’opérateur à 100 %.

Laser de classe 4

Laser de classe 1

Être informé est essentiel pour choisir un bon produit.

Ne manquez pas les articles sur toutes les nouvelles de la technologie laser pour votre secteur industriel, avec un contenu précieux et des informations spécifiques.

En soumettant ce formulaire, vous acceptez le nôtre  privacy

Laser de classe 1M

Les systèmes laser de classe 1M sont très similaires aux lasers de classe 1 en matière de dangerosité pour les yeux.
La différence avec les systèmes de classe 1 est qu’ils peuvent devenir dangereux si nous utilisons des appareils optiques tels que des télescopes ou des microscopes pour regarder le rayon qui, en s’amplifiant, peut être dangereux.

Parmi les lasers de classe 1M on retrouve les diodes laser, les systèmes de communication en fibre et les appareils de mesure de la vitesse laser.

Laser de classe 2

Les lasers de classe 2 sont ceux dont la lumière est visible à l’œil nu, et dont la puissance ne dépasse pas 1 mW. Ils sont dangereux uniquement si la lumière est fixée intentionnellement pendant un certain temps. D’après l’ancien système de classification, cette durée était d’environ 1000 secondes.

Laser de classe 2M

Le rayon visible des lasers de classe 2M a une longueur de 400-700 nm. Même dans ce cas, le laser provoque des dommages uniquement si nous utilisons des appareils optiques et que nous le fixons longtemps. Le fabricant est responsable d’indiquer quels sont les appareils optiques potentiellement dangereux pour l’opérateur.

Laser de classe 3R

Même si le R signifie « réduit », ces lasers sont légèrement plus risqués que les précédents. Si l’exposition au rayon est courte, il n’y a aucun risque. Si au contraire elle est prolongée et notamment avec des appareils optiques, tout contact est risqué.
La durée d’exposition acceptable varie en fonction de la longueur d’onde.
Il s’agit en général d’un laser à faible risque, mais ces lasers doivent être indiqués par une étiquette de sécurité par le fabricant.

Laser de classe 3B

Ces lasers sont dangereux même si le contact avec les yeux est réduit, ils peuvent également provoquer de légères brûlures sur la peau. Pour ces lasers, il existe une limite d’émissions accessibles :

Laser de classe 4

Ces systèmes laser sont dans l’absolu les plus dangereux. Ils sont capables de blesser les yeux et la peau, ainsi que d’enflammer les matériaux. Puisque leur puissance est élevée, ce sont les lasers les plus utilisés pour la découpe, le marquage laser, le soudage et le nettoyage.

Naturellement, s’ils sont correctement protégés par une armoire, ils deviennent inoffensifs et ne présentent plus de risque pour les opérateurs, comme nous l’avons déjà expliqué ci-dessus.

Lorsque vous devez travailler avec ce type de laser, vous devez porter des lunettes de protection, éviter tout contact et éloigner les matériaux inflammables du rayon ou de son reflet.

As-tu aimé cet article?
Share on

Date: 02/11/2020

© All rights reserved